Littérature

equiterre info
equiterre info, janvier 2011

Ce numéro du journal de l’association equiterre est entièrement consacré au thème du potager urbain tel que développé par equiterre. Il présente de manière complète son concept, ses bienfaits sociaux, économiques et environnementaux, ainsi que les racines et origines du mouvement. Une interview croisée d’Yves Lachavanne, du service des parcs et promenades de Lausanne et d’Eric Prédine, de SaluTerre, vient étayer cette présentation par une expérience de terrain. Pour une approche plus pratique, la charte des potagers urbains, les étapes de création d’un potager urbain ainsi que des informations sur les coûts sont largement développées et permettent aux collectivités ou propriétaires fonciers intéressés par le projet de se faire une idée claire de l’investissement nécessaire. Télécharger l’equiterre info

“La démocratie aux champs. Du jardin d’Éden aux jardins partagés, comment l’agriculture cultive les valeurs démocratiques”
Joëlle Zask, éditions La Découverte, 2016.

Et si les jardins partagés, les potagers urbains et la nouvelle vigueur de l’agriculture familiale représentaient bien plus qu’une alternative écolo – et perçue comme un peu « bobo » – à la malbouffe et à l’agriculture industrielle ? C’est la position de la philosophe Joëlle Zask. Dans son livre La démocratie aux champs, elle souligne le potentiel individuel et collectif de pratiques agricoles. Généralement ignorées ou déconsidérées par les politique, ces pratiques s’inscrivent dans une longue histoire d’expérimentations démocratiques, porteuses d’autonomie et génératrices de solidarités.

Lionel Chave, septembre 2012

Lionel Chave, étudiant à l’Université de Genève en sciences de l’environnement, a consacré son mémoire de master à l’étude des apports et bienfaits sur la santé des jardiniers en prenant comme exemple le potager urbain de Thônex et du Grand-Saconnex.

Le travail de Lionel Chave permet de comprendre les bienfaits nombreux pour les jardiniers du potager urbain que ce soit au niveau du bien être, de l’alimentation ou de la santé. Cette étude de plusieurs mois sur les bienfaits ressentis par les jardiniers permet de comprendre que chaque jardinier a une perception différente de son jardin et de ses apports mais que chacun y trouve des bienfaits, parfois innatendus.

Vous pouvez lire le mémoire ici.

“L’Eden renversé”
Paola Labbé, Lionel Chave, Jhovany Diaz, juin 2012

Dans le cadre du cours  “Atelier de réalisation de film documentaire en géographie culturelle et politique” de l’Université de Genève, trois étudiants ont réalisé un film sur le potager urbain de Thônex. Ce film, intitulé l’Eden renversé, montre les bienfaits de l’agriculture dans un milieu urbain dense.

Vous pouvez visionner le film ici.

 

” My Green City ”
R. Klanten, S. Ehmann, K. Bolhöfer, gestalten, février 2011

Ce livre présente des travaux stimulants du monde entier: des fermes urbaines, guérillas jardinières, visions architecturales aux produits et objets quotidiens qui utilisent les plantes de manière fonctionnelle ou esthétique.

Certains projets changent nos paysages citadins, d’autres permettent de verdir notre rues et maisons mais le plus important est que tous veulent essayer de faire penser les gens différemment. My Green City est un recueil de photographies de tous ces projets et permet de comprendre que l’on peut imaginer un futur innovant, vibrant et constructif.

 

” Carrot City, creating places for urban agriculture ”
Mark Gorgolewski, June Komisar et Joe Nasr

Cet ouvrage présente les différents projets pratiques et théoriques d’agriculture urbaine par ordre chronologique. Ce livre montre les projets idéaux mais aussi leur réalisation concrète et les problèmes que cela engendrent. Plus de 40 projets sont présentés ce qui donne une vue d’ensemble de l’agriculture urbaine actuelle mais aussi de son histoire.


La Revue Durable , “L’agriculture regagne du terrain dans et autour des villes”
Numéro 43, août-novembre 2011

La Revue Durable consacre son numéro d’août 2011 à l’agriculture urbaine. Par plusieurs exemples de par le monde, La Revue durable offre un vaste panorama des différents projets d’agriculture urbaine. Ce numéro montre les aspects sociaux, politiques et alimentaires de ce mouvement d’agriculture urbaine.


” Je jardine ma ville”
Sylvie Ligny, Rue de l’échiquier, avril 2011

“Je jardine dans ma ville2 est un projet d’ensemble mis en place au niveau d’une commune. Celle-ci fournit plantes et compost, en échange de quoi les riverains s’engagent à créer et à entretenir des massifs sur les trottoirs, les talus ou les bandes de terre situées au pied des clôtures, le plus souvent dans le prolongement de leur jardin. Sylvie Ligny a voulu rendre compte de l’extraordinaire impact social et environnemental d’une expérience de jardinage social menée par la paysagiste Sylvie Cachin.

 

” Jardins partagés: utopie, écologie, conseils pratiques ”
Laurence Baudelet, Frédérique Basset, Alice Le Roy, Terre vivante, mai 2008

Cet ouvrage reflète le foisonnement des expériences, la diversité des histoires de jardins et la richesse des parcours des jardiniers, grâce à de nombreux témoignages, recueillis dans toute la France. Le citoyen en herbe pourra y puiser l’inspiration et toutes les informations utiles pour se lancer dans l’aventure.

 

” Des jardins en partage, échange avec Jean-Paul Collaert ”
Eric Prédine, Rue de l’échiquier, Paris, avril 2009

Cet ouvrage est un échange entre Eric Prédine, initiateur des jardins partagés en France, et le « journaliste jardin » Jean-Paul Collaert, tous deux passionnés de jardinage. Eric Prédine y explique ce qui l’a poussé à créer des jardins partagés en France, quelle en était la vocation première et ce qu’ils sont devenus 25 ans plus tard. Il permet de comprendre les enjeux et difficultés liés à la création de jardins partagés dans des villes françaises très différentes. Il donne également un bon aperçu des nombreux bénéfices des jardins partagés, que ce soit sur le plan économique, social ou environnemental. Ce livre est une excellente base pour entrer dans le monde riche des jardiniers urbains.

” La guérilla jardinière »
Richard Reynolds, Editions Yves Michel, Gap, mars 2010

La « guérilla jardinière » présente pour la première fois, en français, le mouvement non violent de Guerilla Gardening, né aux Etats-Unis au milieu du 20ème siècle. Ce mouvement se propose d’investir des endroits délaissés, afin d’y faire pousser des fleurs ou des légumes et de leur donner ainsi une seconde vie. De terres négligées ou mal utilisées, l’on débouche même parfois sur la création de véritables jardins partagés ou communautaires. Cet ouvrage décrit les origines de ce mouvement, ses aspirations, ses buts et ses moyens d’action. Il permet de comprendre les origines du projet des potagers urbains.

” Cités jardins, un modèle pour demain”
Jean-François Champeaux, Sang de la Terre, 2007

Dans une société qui souhaite accorder une place prépondérante au cadre de vie, aux loisirs et à la solidarité, sans oublier les préoccupations environnementales, les cités-jardins apportent des solutions à ceux qui aspirent à vivre ensemble. Ce livre nous propose une vision et des outils pour bâtir la ville de demain, quand, par leurs dessins, l’architecte, l’urbaniste et le jardinier esquissent la forme idéale d’une cité où la vie commune retrouve son sens premier de partage et d’échange. L’utopie a fui l’espace urbain, par nécessité, par négligence ou par rentabilité. Pourtant, depuis que la cité existe, les hommes ont voulu en faire un lieu où ils se retrouvent, un lieu où la vie s’exprime et s’épanouit. Loin de cet objectif, la fin du siècle dernier a vu croître des mégalopoles, source de violence, de conflits et de mal-être. C’est le premier ouvrage sur les Cités-Jardins qui sont une alternative crédible au mal-être des banlieues.

« Stratégies de la framboise »
Dominique Louise Pélegrin, Editions Autrement, 2003

N’hésitez pas à déguster les framboises du jardin de Dominique Louise Pellegrin, grand reporter à Télérama ! De magnifiques framboises qui ornent la couverture de son livre. Et à l’intérieur appréciez la saveur des « Aventures potagères » dont elle nous fait le récit, sous forme de « planches ». Car ce livre est organisé en planches, bien ratissées et soignées, mais avec toute la fantaisie qui en fait un « potager d’amitié » fort agréable. Et ces planches Dominique Louise Pélegrin nous les fait vivre au rythme des saisons : les semis et les soins, les oiseaux et leurs chansons, la lutte contre les ennemis des cultures, et aussi contre les extensions incontrôlées de ses framboisiers. Derrière une apparence anodine et humoristique, allez plus loin pour découvrir tout ce que peut évoquer un jardin lorsque c’est Dominique Louise Pellegrin qui le cultive et qui nous en parle. Appréciez les réflexions toutes en poésie sur la diversité et les mystères des noms de variétés de navets, poireaux, fraises… Jardiner aux côtés de Dominique Louise Pellegrin devient une aventure galante : il suffit d’apprendre avec elle le langage amoureux des fleurs et des légumes. Un jardin et des produits à déguster sans modération !